dimanche 24 avril 2016

"Des pierres dans ma poche" de Kaouther Adimi

Titre : Des pierres dans ma poche

Auteur : Kaouther Adimi
Editeur : Seuil
Année de parution : 2016

Résumé :
La narratrice, une algérienne trentenaire, vit et travaille à Paris depuis quelques années. Ici, tout et tous devraient la séduire, pourtant, elle se retrouve souvent au petit matin sur un banc de la rue des Martyrs, auprès de Clotilde, "femme sans maison" qui parfois accepte de parler d'elle. Qui raconte l'amour et la douleur de l'amour. Assise à son côté, la jeune femme compte les pierres dans sa poche, les pierres suivent ses pensées, lui permettent d'égrener les obligations de la journée à venir. La plus désagréable est-elle de se retrouver au bureau à feindre le bonheur dans une ville étrangère ? Ou de répondre aux coups de fil incessants de sa mère qui se désespère de la savoir encore célibataire ? Ou bien la perspective de revenir en Algérie pour le mariage de sa soeur avec l'image détestable des gens qui quittent leur pays sans remords pour vivre là-bas ? A moins que le plus difficile, le plus obsédant, soit de devoir accepter le manque sidérant des amis d'enfance, de la révolte permanente contre un état autoritaire et absurde, de la lumière d'Alger aveuglante et enveloppante.

Mon avis:
J'ai eu le plaisir de découvrir cette jeune auteure algérienne car nous la recevons très prochainement dans ma médiathèque. Une très belle découverte. Ce roman est le deuxième de cette auteure (je vous conseille également son premier ouvrage "L'envers des autres"). 
Elle nous plonge avec délice mais avec une vision assez sombre et fataliste dans l'esprit tourmenté d'une algérienne célibataire de 30 ans. La narratrice ne cesse de chercher sa place dans cette société où tout sous-entend qu'une femme doit à tout prix se marier. Elle n'est pas convaincue de cela mais sa mère se chargera de lui rappeler tout au long de sa vie. D'autant plus que la narratrice apprend une nouvelle qui va la perturber au plus haut point : sa petite sœur va se marier...
Croisons les doigts pour que Kaouther Adimi persiste dans l'écriture de romans, à découvrir!!

jeudi 14 avril 2016

"Les passants de Lisbonne" de Philippe Besson

Titre :  Les passants de Lisbonne
Auteur : Philippe Besson
Editeur : Julliard
Année : 2016

Résumé:
" On ne renonce jamais vraiment, on a besoin de croire que tout n'est pas perdu, on se rattache à un fil, même le plus ténu, même le plus fragile. On se répète que l'autre va finir par revenir. On l'attend. On se déteste d'attendre mais c'est moins pénible que l'abandon, que la résignation totale. Voilà : on attend quelqu'un qui ne reviendra probablement pas. " Hélène a vu en direct à la télévision les images d'un tremblement de terre dévastateur dans une ville lointaine ; son mari séjournait là-bas, à ce moment précis.
Mathieu, quant à lui, a trouvé un jour dans un appartement vide une lettre de rupture.
Ces deux-là, qui ne se connaissent pas, vont se rencontrer par hasard à Lisbonne. Et se parler.
Une seule question les taraude : comment affronter la disparition de l'être aimé ? Et le manque ? 

Au fil de leurs déambulations dans cette ville mélancolique, dont la fameuse saudade imprègne chacune des ruelles tortueuses, ne cherchent-ils pas à panser leurs blessures et à s'intéresser, de nouveau, aux vivants ?

Mon avis :
Je dois dire que le résumé donne absolument toute les informations concernant l'intrigue (qui n'en est pas une) de ce roman. Cela confirme selon moi que l'auteur accorde peu d'importance aux révélations et aux histoires personnelles des personnages mais davantage à la parole, à la relation qui s'installe peu à peu. 
Mathieu et Hélène souffre d'une absence, l'absence insupportable de l'être le plus cher. Nous sommes spectateurs de leur rencontre et de leurs échanges qui nous donnent l'effet de bouées de secours et d'apaisement pour l'un comme pour l'autre.
Une lecture très fluide et très rapide. Philippe Besson reste une valeur sûre. 

dimanche 6 mars 2016

"La tristesse de l'éléphant" de Nicolas Antona

Titre : La tristesse de l'éléphant

Auteur : Nicolas Antona
Illustrateur : Nina Jacqmin
Editeur : Les enfants rouges
Année : 2016

Résumé de l'éditeur :
L'histoire se passe en France au début des années 60. Elle met en scène Louis, un jeune homme un peu rondouillard, pas le style de garçon qui plait aux femmes. 
Orphelin, il grandira jusqu'à sa majorité dans un orphelinat, élevé par les frères jésuites. Son embonpoint naturel et ses problèmes de vue ne plaident pas en sa faveur lors de l'adoption, il verra ses camarades partir les uns après les autres. De toute façon, il n'a pas vraiment d'amis, Louis est le souffre-douleur de tous.
Les seuls bons moments que connait Louis, sont ceux qu'il passe dans le cirque Marcos qui vient planter son chapiteau dans un terrain vague de la ville. Là, tout s'illumine en lui, il sourit, il s'égaie et puis il y Clara, la dompteuse d'éléphants. 
Clara, magnifique, qui au gré des retours du cirque dans la ville devient sa confidente, son amie, son amante... Clara s'éprend de Louis et quittera sa famille et son cirque pour vivre avec lui. Ils connaîtront des jours heureux et insouciants.... 


Mon avis :
Pffiou... eh bien voilà c'est fait, ma BD coup de cœur 2016 est trouvée! Une histoire toute simple, toute douce et pourtant si intense.  Je ne vous cache pas avoir pleuré evidemment! Je suis absolument fan des illustrations et encore une fois : ne vous attendez pas à l'intrigue du siècle ou à de l'action non stop parce que c'est tout l'inverse.  Et c'est sublime...
Envie de serrer fort dans ses bras toute sa famille après cette lecture!!


"13 devil street" de Benoît Vieillard

Titre : 13 Devil Street
Auteur : Benoît Vieillard
Editeur : Filidalo
Année : 2015

Résumé:
A Londres, en 1888, Jack the Ripper sévit et des meurtres se succèdent au 13 Devil Street : Peggy Freaks, la trapéziste, tombe dans les escaliers, Douglas Mac Crumble, l'ancien soldat, se noie dans sa baignoire et Edward Church, l'industriel fortuné, est retrouvé pendu dans le grenier...

Mon avis:
Du jamais vu!  Honnêtement cela existe peut-être mais je n'ai jamais lu une bande-dessinée conçue de cette manière.
La double-page correspond à l'intérieur d'un immeuble situé au 13 Devil Street dans lequel on voit évoluer tous les habitants. Cela commence comme une pièce de Feydeau, tombe dans le polar et se termine dans un univers fantastique et onirique.

Un conseil : les détails sont nombreux et le livre assez long (318 pages) donc à lire sans laisser passer trop de temps entre les lectures. Cela n'a pas été mon cas et j'ai parfois dû revenir en arrière pour comprendre certaines subtilités. 







"Les petites reines " de Clémentine Beauvais

Titre : Les petites reines
Auteur : Clémentine Beauvais
Editeur: Sarbacane
Année : 2015

Résumé :
A cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le concours de boudins de leur collège. Les trois adolescentes décident d'aller fêter le 14 juillet à l’Élysée, montant à vélo comme vendeuses ambulantes de boudin justement.

Mon Avis :
Un livre dont on entend beaucoup parler en ce moment. Il fait partie d'une sélection pour ados dans ma médiathèque. Je dois donc en parler à mon groupe d'ados et je dois dire qu'à mon grand étonnement : les avis sont mitigés. Je pensais faire un carton plein en présentant ce livre à mes passionnés de lecture et notamment aux filles. Oui... clichés, je sais, mais j'ai l'habitude des réactions de garçons : "oh une couverture rose et des personnages féminins?  Ah non alors je ne lis pas!" mais bizarrement les filles non plus n'ont pas franchement accrochés : narration trop décalée, fin peu originale, trop décousu. 
Je suis donc seule à pouvoir défendre ce roman et je vais le faire avec plaisir puisque je me suis plongée dans cette lecture en déconnectant mon cerveau d'"adulte". Une lecture fraîche, moderne, effectivement différente de ce que l'on peut lire actuellement. L'auteure surfe sur les préoccupations et passions de 3 ados qui manquent cruellement de confiance en elles. Recherche de reconnaissance, amitié, flirts, musique et humour sont au rendez-vous. Bref : pas mal du tout!

vendredi 26 février 2016

" A toi " de Claudia Pineiro

Titre : A toi
Auteur : Claudia Pineiro
Editeur : Actes sud
Année : 2015

Résumé :
Un cœur dessiné au rouge à lèvres, transpercé d'un "je t'aime" et signé "À toi". Voilà à quoi s'expose une ménagère de moins de cinquante ans qui cherche innocemment un stylo dans l'attaché-case de son mari, puisque bien sûr, "À toi", ce n'est pas elle… Un portrait aussi implacable que tragi-comique des vicissitudes de la vie domestique dans la classe moyenne argentine.

Mon avis :
Une petite découverte fraîche et agréable. Ce court livre était conseillé par mon libraire et par une amie bibliothécaire. La couverture ne me faisait pas rêver bien qu'elle soit "mignonnette".Nous suivons les aventures d'une femme au foyer qui découvre l'infidélité de son cher mari. Femme un peu (beaucoup) naïve je dois l'admettre qui cherchera tout au long de l'intrigue à (re)gagner l'amour et la complicité de son homme.
Ce livre n'a rien d'extraordinaire mais il se lit extrêmement facilement. Il fait sourire (le terme de tragi-comique du résumé est bien choisi) et je pense que le bouche à oreille pourra se charger de lui donner un  joli succès en librarie/bibliothèque.